Chacune des 2 années du master Génie des Procédés se conclut par un stage, préférentiellement effectué en entreprise


En master 1, le stage est d'une durée de 12 semaines minimum, débutant début avril. Il correspond à une Unité d'Enseignement entière (6 ECTS) du semestre 8, soit un dixième de l'année. Ce stage correspond à une première approche du parcours choisi (Énergie, Environnement, Formulation, FTPA).
L'étudiant est intégré à une équipe de l'entreprise. Il doit ainsi évoluer dans un contexte industriel et comprendre les flux opératoires et les interactions entre les différents services. Cela lui permet d'expérimenter le métier d'ingénieur en mettant en pratique les connaissances scientifiques et techniques acquises.
Ce stage est évalué via un rapport et l'évaluation du tuteur industriel. En outre, lors du M2, une présentation orale a lieu, centrée sur la valorisation des compétences acquises lors de ce stage.

En master 2, la durée du stage est de 20 semaines minimum à partir de fin janvier. Ce stage d'application correspond à la totalité du dernier semestre (semestre 10, soit 30 ECTS). L'étudiant est en situation d'initiative pour résoudre ou contribuer à la résolution d'un problème industriel (gestion de projet, management environnemental, énergétique, qualité, R&D, optimisation de procédé...) à dominante technologique ou technico-économique en rapport avec le parcours choisi.
Les étudiants sont évalués via :
  • un rapport écrit,
  • une soutenance orale effectuée en juin, et
  • l'avis du tuteur industriel traduit en une note via une grille critériée.
Que ce soit en M1 ou en M2, afin d'aider les étudiants à leur recherche de stage, le service des stages apporte une aide précieuse par l’intermédiaire des permanences, de rendez-vous personnalisés, de l'annuaire des anciens stages de la formation, ainsi que l'annuaire des anciens diplômés.
En outre, un enseignement de communication est dispensé en M1 GDP, afin d'aider à la définition du projet professionnel, et à la rédaction de lettres et de CV. De plus, une préparation pour se présenter oralement en quelques minutes est effectuée, afin d'anticiper les entretiens de recrutement.

Chaque stage est encadré par un tuteur industriel, mais également par un tuteur universitaire. Le tuteur universitaire suit le stagiaire via un carnet de bord, développé dans le cadre du Portefeuille Expérience - Compétences (PEC) et prend également contact avec le tuteur industriel.
Lors du stage de M2, une visite du tuteur universitaire sur le site du stage est obligatoirement prévue.

De nombreux stages sont par la suite poursuivis en embauche (CDD ou CDI), de telle sorte que le stage de M2 est un réel tremplin vers l'emploi.